Maîtres cordonniers — un savoir-faire rare chez Chaussures Danie

Marise Geneau, sa fille Marie-Pier Bélanger et son gendre Régis Desrosiers font l’acquisition de Chaussures Danie en novembre 2016 en y voyant tout le potentiel de l’entreprise. Marise Geneau connait bien la clientèle; elle y travaille depuis plus de 22 ans à titre de conseillère des ventes et acheteuse.

L’équipe est active. Dès la première année, Régis Desrosiers a proposé de positionner l’entreprise sur le Web en créant une page Facebook et une boutique en ligne. Hop! Ils étaient déjà en expansion.

ACHAT LOCAL

Pour Régis, acheter local c’est : « reconnaître l’expertise de nos commerces de la région et valoriser leur savoir-faire ».

Expansion rapide

L’expansion de Chaussures Danie s’est fait à une allure folle lors de cette première année. L’espace est devenu trop petit, les places de stationnement étaient insuffisantes. Il y avait même une pénurie de souliers!

Au constat de cette croissance ultrarapide, ils ont décidé de déménager sur la rue Moreault, tout près du Carrefour Rimouski. Cela leur a permis d’élargir la gamme de leurs produits.         « Nous devons avoir des bottes à la hauteur de nos hivers et ce qu’ils nous offrent : calcium, froid, verglas, pluie, neige… sans oublier la gadoue! Ça nous force à choisir des produits de très haute qualité », détaille Marise. En effet, l’entreprise favorise des produits faits au Québec et au Canada pour permettre à leurs clients de « passer l’hiver ».

Le commerce offre également un service d’entretien des souliers et des bottes pour une période de trois ans après achat. Un service qui témoigne de la qualité des produits, selon les propriétaires.

 

Un savoir-faire en disparition

Le savoir-faire de Chaussures Danie est reconnu dans la région du Bas-Saint-Laurent, en Gaspésie et sur la Côte-Nord. La cordonnerie est un métier en déclin qui ne s’apprend que par le transfert de connaissances du cordonnier à l’apprenti de nos jours.

Marise Geneau raconte que nombreux sont ceux qui font le détour pour obtenir leurs services. « Puisqu’il n’existe presque plus de cordonnerie sur la Côte-Nord, les Nord-Côtiers déposent leur paquet d’items à réparer pour leurs famille et amis à l’arrivée du bateau et les reprennent avant de rembarquer ».

L’un des anciens copropriétaires, Richard Lachance, est cordonnier et travaille toujours avec l’équipe. Il forme actuellement la première femme cordonnière de l’histoire de Rimouski. Quant à l’ancien copropriétaire Denis Verreault, il fait son tour pour voir si tout va bien de temps à autre. Les nouveaux propriétaires sont heureux de pouvoir compter sur ces mentors qui étaient là dès les débuts de l’entreprise, fondée en 1986.

403, rue Moreault
Rimouski (Québec)  G5L 0A1

1-877-723-8874
chaussuresdanie.com/

Crédit photo : Sophie Jean photographe

Comment
login now to view and comment